Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 15:28

Hier, vendredi 23 septembre, alors que l'activité Art & Créations papotait en dessinant et peignant sur divers objets en porcelaine blanche (plats, assiettes, bols, tasses...), des cloches se firent entendre provenant de l'église de Smarves... Ce n'étaient ni des cloches qui tintaient à la volée comme pour un mariage, ni lugubre comme celle du glas, mais des cloches qui semblaient jouer une partition : "Ah ça ! Y aurait-il un carillon à Smarves ?" Hélas, cela ne dura pas et les cloches cessèrent de résonner gaiement pour laisser bientôt entendre, par deux fois, les trois coups monotones de l'heure, car il était quinze heures. Renseignements pris, ce n'étaient que des essais des commandes électriques des cloches de l'église : point de carillon à Smarves.

Cet été, en vacances, nous avons eu la bonne surprise d'assister à un petit concert campanaire en l'église d'Aspet (31160), par Jacques DUCOS, carillonneur à Aspet depuis 2002 et âgé de 92 ans. Bon, ce n'est pas un grand carillon, certaines notes ne sonnent pas très bien ni très juste, mais, pour tout dire, c'était le premier carillon que je voyais d'aussi près. La première vidéo ci-dessous est extraite du petit film souvenir que j'ai pris l'habitude de réaliser chaque été.

"L'église d'Aspet possède un carillon de seize cloches. Les douze premières ont été mises en place de 1825 à 1890, les quatre dernières ont été acquises en 2002.

Le carillon est animé manuellement grâce à un clavier. Il se fait entendre soit pour l'angélus, soit à l'occasion des fêtes religieuses ou des cérémonies familiales.
Pendant les concerts, le carillonneur accueille avec joie les visiteurs qui ne sont pas effrayés par la soixantaine de marches qui mènent au clocher.
Ce carillon a un intérêt tout particulier par son répertoire. En effet, les airs qui y sont interprétés ont été spécialement composés pour lui par le musicien et poète gascon André Bouéry, enfant d'Aspet. Les Cansous det campanè d'Aspet, publiées pour la première fois en 1875 ont été reproduites dans le livre "André Bouéry, musicien et poète gascon" publié par les Editions Catherine de Coarraze..
Une autre originalité du carillon, c'est qu'il se trouve dans l'ancien donjon des fortifications de la ville. Aspet fut, en effet, la capitale d'une baronnie qui ne fut rattachée à la couronne de France que sous Henri IV, au début du XVIIe siècle. Elle était entourée de murailles. Derrière le chevet de l'église, on peut d'ailleurs voir encore la chapelle seigneuriale du XVe siècle, qui devrait bientôt abriter un petit musée. La porte d'accès au clocher pourrait dater du XIVe siècle."

La seconde vidéo permet d'entendre "Se canta" (ou "Se canto"), véritable hymne occitan, joué sur le carillon d'Aspet d'après la partition d'André Bouéry ; elle montre des paysage de la région d'Aspet.

Concert campanaire du dimanche 17 juillet 2016 à Aspet.

"Se canto" avec des images de la région d'Aspet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Y.M. - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'ACLES
  • Le blog de l'ACLES
  • : Blog associatif de L'A.C.L.E.S. (Association Culture Loisirs Entente Sport) : Art & Créations, Banda, Cartonnage, Chorale, Collectionneurs, Informatique-Photo/Vidéo, Lectures-Plurielles, Poterie, Pouces-Verts, Randonnée-Pédestre, Sm'Art, Théâtre.
  • Contact

Recherche