Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 22:42

Bonjour,
Aujourd'hui nous sommes allés au château des aventuriers retrouver un pirate et cet après midi nous sommes allés à Jard-sur-Mer pour faire un grand jeu dans la ville. Le but était de retrouver l'animateur en or qui s'était caché dans la ville.

Les enfants rigolent bien et les animateurs aussi !

Le temps est plutôt clément avec nous, on croise les doigts pour que ça continue.

Lundi 26 : Avrillé, Jard-sur-Mer

Le château de la Guignardière

 

Lundi 26 : Avrillé, Jard-sur-Mer

Le château de la Guignardière est situé à Avrillé en Vendée.

Histoire

Il fut construit vers 1555 à Avrillé pour Jean Girard, panetier de Henri II. L'architecte conçoit un plan grandiose, rigoureux, sévère, abandonnant le vocabulaire traditionnel de la Renaissance et annonçant déjà les beautés du classicisme.

En 1563, son propriétaire est assassiné et le chantier gigantesque abandonné. Les maîtres maçons se dispersent dans la grande région, influençant les constructions pendant plusieurs décennies.

Au XVIIIe siècle, le grand étang est creusé et dallé. Le comte Sylvestre du Chaffault participe à la reconstruction du château. La fenêtre garnie de pilastres à chapiteaux ioniques et surmontée d'un fronton orné de ses armoiries date de cette époque (1773). Mais le comte, royaliste, recherché après l'arrestation de Louis XVI doit émigrer. À son retour d'exil, les républicains ont pillé le château, bûché ses armoiries et fusillé ses enfants.

Au début du XIXe siècle, le marquis de Saint Denis, passionné d'agriculture développe le domaine, transforme le parc à l'anglaise et le plante d'arbres exotiques : magnolias grandi-flora, cyprès chauves, zelkovas, séquoia…

Son successeur Henri Luce de Tremont songe aussi à terminer le château mais il se contente… d'en déplacer le perron, au centre du logis sur la façade.

Il est ouvert à la visite d'avril à septembre. Le château est aujourd'hui le siège de nombreuses animations, dont le parcours de jeux-énigmes « Le château des aventuriers ».

Histoire

Sous ses toits d'ardoise à forte pente, il présente trois travées de fenêtres à meneaux et deux traverses de granit, largement employé pour les encadrements, les cordons, les modillons et les chaînages d'angles.

Les façades et les toitures du château et du bâtiment des servitudes sont classés monument historique par arrêté du 28 décembre 1978. Ainsi qu'à l'intérieur, l'escalier et les cheminées du salon, de la salle de billard, de la salle à manger au rez-de-chaussée et d'une chambre au premier étage.

Jard-sur-Mer

Jard-sur-Mer est une commune du centre-ouest de la France, située dans le département de la Vendée.

Voir une vidéo (8:40 un peu long)

Géographie

La commune est située sur la Côte de Lumière, bordée au sud par l'Océan Atlantique (Golfe de Gascogne). Au Nord et à l'Ouest, elle est limitée par le Hâvre du Payré et ses marais qu'elle partage avec la commune de Talmont-Saint-Hilaire. Les terrains sont calcaires. La côte est formée de falaises basses avec des plages étroites et est bordée sur toute sa longueur par une forêt maritime. Cette dernière est notamment plantée de chênes verts aux formes tourmentées.

Patrimoine environnemental

  • Jard-sur-Mer a obtenu sa deuxième fleur au Concours des villes et villages fleuris lors du palmarès 2008.
  • Jard-sur-Mer a obtenu le pavillon bleu d'Europe en 2008.

Histoire

Dès le Paléolithique, plus précisément au Moustérien, les hommes occupent le littoral vendéen. Des objets du Mésolithique ont été découverts par R. Joussaume à la Pointe du Payré. Au même endroit on trouve aussi une occupation néolithique.

Mais c'est à l'époque gallo-romaine que la cité se développe, avec de vastes entrepôts, les basiliques, des espaces de rupture de charge entre les déchargements de bateaux et le transport routier. Il existait une cité commerçante avec ses habitations en relation avec un port côtier dont on ignore précisément l'emplacement.

Jard-sur-Mer se trouve à l’extrémité d’une voie qui dessert le rivage nord du Golfe des Pictons (Marais poitevin). Cette voie de Jard-sur-Mer à Rom dans les Deux-Sèvres passe par Le Langon, autre commune vendéenne connue pour ses importants vestiges gallo-romains. À Rom (Deux-Sèvres) le réseau routier débouche sur la grande voie de Saintes à Poitiers. Une partie des marchandises arrivait dans les cales des bateaux. Les amphores (récipients de l'époque) constituent des indices sur ces marchandises provenant d’Italie ou d’Espagne (Andalousie)…

Au Moyen Âge la ville gallo-romaine disparaît, la ville construit une église dédiée à Sainte-Radégonde… peut-être à l’emplacement d’un temple antique.

Au XVIIe siècle, plage de la Mine, une exploitation de galène argentifère a lieu. Une carte postale d’avant 1914, montre des mineurs devant un baraquement en bois. Les entrées ont été détruites au milieu de la seconde moitié du XXème siècle.

Lieux et monuments

  • L'Abbaye Royale de Lieu-Dieu (XIIe siècle)

Fondée en 1198 par Richard Cœur de Lion, roi d'Angleterre, duc de Normandie et d'Aquitaine et comte d'Anjou, l’abbaye royale de Lieu Dieu se trouve à deux kilomètres du centre bourg sur la route de la plage de la Mine. Elle comporte 3 niveaux et à son origine, était richement dotée. Elle abritait les moines Prémontrés venus d’une ancienne abbaye que Richard Cœur de Lion avait précédemment fondée à la Genétouze quand il n’était que duc d’Aquitaine. Ces moines surent mettre en valeur les marais et les terres et l’abbaye fut très prospère malgré les nombreuses agressions suscitées par la convoitise. Pillée en 1316 puis en 1371 elle fut définitivement ruinée par les protestants en 1568. Elle fût abandonnée en 1720 par les derniers moines. Le dortoir des moines servit pendant la première guerre mondiale d'infirmerie pour les blessés. Elle vient d'être achetée par un particulier qui a ouvert, en juillet 2013, un partie de l'abbaye (scriptorium, chauffoir, ancien cloître, chapelle avec four à osties) aux visites guidées gratuites sur RV (pourboire au guide).

Vidéo, cliquez ICI.

  • L'Église Sainte Radegonde (XIIe siècle)

C’est à Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre, que l’on doit cette imposante église romane achevée en 1198. Elle rappelle l’exode vers Jard-sur-Mer des bénédictins de l’abbaye Sainte-Croix de Poitiers, fuyant l’avancée des sarrasins en emportant les reliques de sainte Radegonde, reine des Francs à qui elle est dédiée. L’édifice fut fortifié au XVe siècle et était autrefois entouré de douves, Il a été partiellement détruit par les protestants lorsqu’ils attaquèrent la cité en 1568. Rebâtie puis modifiée, la chapelle de la Vierge est de style gothique et forme un bel ensemble avec la charpente et le pilier central au chapiteau en feuilles de palmier. L’église possède également un retable et un tableau du Rosaire de Peinus, représentant Richelieu, Louis XIII, la reine Anne d’Autriche, Mazarin et le pape assistant à l’incendie de La Rochelle en 1628. Ces deux œuvres viennent d’être entièrement restaurées.

 

Sources : Internet dont Wikipedia

Partager cet article

Repost 0
Published by lacles - dans Camp
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de l'ACLES
  • Le blog de l'ACLES
  • : Blog associatif de L'A.C.L.E.S. (Association Culture Loisirs Entente Sport) : Art & Créations, Banda, Cartonnage, Chorale, Collectionneurs, Informatique-Photo/Vidéo, Lectures-Plurielles, Poterie, Pouces-Verts, Randonnée-Pédestre, Sm'Art, Théâtre.
  • Contact

Recherche