Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2017 7 24 /09 /septembre /2017 07:21
La queue pour visiter l'Élysée

Tous les ans, beaucoup de Français profitent des "Journées du patrimoine" pour découvrir des lieux habituellement non accessibles au public.

Cette manifestation créée par Jack Lang en 1984, s'est d'abord appelée "Journée portes ouvertes dans les monuments historiques" ; en 1992, revenu aux affaires, notre célèbre Ministre de la Culture met un 's' à "Journée" en passant l'événement de un à deux jours et le renomme "Journées nationales du patrimoine".

Entre temps, devant le succès de l'opération, le Conseil de l'Europe institue officiellement en 1991 les "Journées européennes du patrimoine". Aujourd'hui, ce ne sont pas moins de 50 États européens signataires de la convention européenne qui participent, en septembre, à ces journées.

Bien évidemment, ce sont le sites parisiens qui sont les plus visités ; en province et en 2016, ce sont : le Pont du Gard, l'Hôtel de Ville de Lyon et l'Abbaye du Mont Saint-Michel qui "montent" sur le podium avec plus de douze mille visiteurs chacun.

Saint-Martin partageant sa chape avec un indigent

Ne rêvons pas, nous ne verrons heureusement jamais une telle affluence pour la visite de l'Abbaye Saint-Martin de Ligugé, surtout si les moines bénédictins qui la gère continuent de n'ouvrir leurs portes à cette occasion que le dimanche de quatorze à dix-huit heures.

Il existe 3 abbayes en France qui portent le nom de Saint-Martin : Saint-Martin de Ligugé qui fut la première, Saint-Martin du Canigou (Pyrénées Orientales) et Saint-Martin de Mondaye (Calvados) ; l'Abbaye de Ligugé a été fondée en 361 par Martin (316-397) qui devint par la suite Évêque de Tours et partagea, c'est connu, son manteau avec un miséreux.

La vidéo ci-dessous donne un aperçu de la première visite sur la dizaine proposée cette année.

Si vous n'avez pas de son : clic droit sur "Audible" (curiosité du nouveau Dailymotion)

Repost 0
Published by Y.M. - dans Divers
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 06:00

Parmi les nombreuses animations proposées par l'équipe de "Jour de Fête" figurait, à 17 heures 30, le concert de chorales donné en l'église de la paroisse par la chorale "Syracuse" de Naintré/Saint-Benoît. "Les Chipiwis", la chorale de L'A.C.L.E.S., en assurait la première partie avec 7 chansons allant de Claude Nougaro aux Beatles en passant Pierre Perret.

1ère partie : "Les Chipiwis"

La seconde partie fut donc assurée par la chorale "Syracuse" de Naintré (de notre commune voisine Saint-Benoît) ; au programme, deux lieder de Brahms, puis "L'albatros" de Charles Baudelaire/Léo Ferré, "Les saltimbanques" de Guillaume Apollinaire/Louis Bessières, "Quizas, quizas, quizas" du cubain Osvaldo Farrés, "La petite fugue" de Maxime Le Forestier, "Sous le ciel de Paris" de Jean Dréjac/Hubert Giraud et, ce bijou du bon goût français, "Félicie aussi" d'Abert Willemetz/Casimir Oberfeld.

Mais ce n'était pas tout, puisque pour la fin du concert, les deux chorales se sont réunies pour offrir au public enthousiasme qui emplissait l'église, quatre titres : le canon swing "Du Ba", "Amazing grace" mille fois entendu mais dont on ignore souvent le nom, un chant Zoulou, et, pour vraiment terminer, un entraînant "Alleluia" Malgache.

Seconde partie : "Syracuse", puis les deux chorales interprètent 4 pièces ensemble.

Le public ne s'y est pas trompé et a longuement ovationné les deux chorales avant d'aller suivre le joyeux défilé des majorettes de "Jour de Fête".

À suivre…

Repost 0
Published by Y.M. - dans Divers
commenter cet article
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 06:00

Prochain film :

FRIC-FRAC
(1939)

de Maurice LEHMANN
d'après une pièce d'Édouard BOURDET (1936)

avec

FERNANDEL - ARLETTY - Michel SIMON
 

mardi 18 avril à 15 heures
salle de La Passerelle

 

À Paris, Marcel, un brave garçon (Fernandel), est l'un des employés de la bijouterie Mercandieu. Renée, la fille du patron, rêve d'en faire son fiancé sans que Marcel réponde à ses attentes, à la grande exaspération de la jeune femme. Un dimanche après-midi, lors d'une course cycliste au stade Buffalo de Montrouge, Marcel fait la connaissance d'un couple exubérant aux allures plutôt canailles : Jo (Michel Simon), délinquant à la petite semaine, et son associée, l'aguichante Loulou (Arletty) dont il tombe immédiatement sous le charme ravageur. Mais voilà que Tintin, l'homme de Loulou qui fait un séjour en prison, a besoin d'argent. Loulou ambitionne alors de faire un « fric-frac » chez le bijoutier Mercandieu et utilise ses appas pour extorquer des informations au naïf Marcel.

Bande annonce 2011, cliquer ICI

Télérama : TT

Voilà un film typique de ces adaptations de pièces de théâtre qui furent légion dans les années 30 et laissaient la part belle aux acteurs. Le scénario, bien mince, est sublimé par le trio magique des interprètes. Les comédiens prononcent des dialogues savoureux qui mêlent parler populaire (argot véritable ou rêve de scénariste ?) et langage plus châtié. Bien sûr, Arletty est formidable, tout comme Fernandel, qui reprenait un rôle créé par Victor Boucher. Mais Michel Simon, expert en machine à sous truquée et en bonneteau (« Où qu'é-t-i ? Où qu'é-t-i ? »), est absolument exceptionnel. Audacieux, poétique, il paraît qu'il troublait ses partenaires au gré d'improvisations tonitruantes. C'est pour lui qu'on reverra, encore une fois, ce charmant Fric-frac.

 

Ciné-Club de La Passerelle
Repost 0
Published by lacles - dans Divers
commenter cet article
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 06:00

Pour celles et ceux qui n'ont pas pu se rendre, le premier avril, à l'invitation lancée par l'équipe de la médiathèque de Smarves pour l'opération "Portes Ouvertes" et y découvrir le Buveur de Livres, voici quelques informations, en musique, "vidéotisées" à partir de la plaquette promotionnelle de l'assoiffé lui-même :

Repost 0
Published by lacles - dans Divers
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 06:00

Mathieu SIAM, qui a publié l'an passé un superbe roman graphique "Galet" chez l'éditeur "Comme Une Orange", nous invite à :

Exposition GALET

du mercredi 5 au mercredi 26 avril 2017
aux heures d'ouverture de la Médiathèque

Lundi : 16 h - 18 h ; Mercredi : 9 h 30 - 12 h 30 / 15 h - 19 h
Vendredi : 16 h - 19 h ; Samedi : 9 h 30 - 12 h 30

Elle sera ponctuée par une animation, suivie d'une séance de dédicaces, à destination des enfants (à partir de 7/8 ans) :

samedi 15 avril

Rencontre-Atelier
"à la découverte de Galet"

de 14 heures 30 à 16 heures

où Mathieu, à partir d'une lecture de Galet,
invitera les participants à des jeux dessinés
pour aboutir, pas à pas, à un décor de l'océan.

IL EST PRUDENT DE RÉSERVER !
places limitées.

Réservations : media.smarves@orange.fr
Tél : 05 49 37 02 71

Et n'oubliez pas, journée "Portes Ouvertes" de la Médiathèque :

samedi 1er avril de 10 à 18 heures

– 11 h apéro musical (Chœur de femmes)
– 16 h goûter surprise avec le "Buveur de Livres"

cliquer sur le poisson

Exposition "GALET" à la médiathèque de Smarves
Repost 0
Published by Y.M. - dans Divers
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 07:00

À l’occasion de son 20ème anniversaire, le festival Quand On Conte avait donné "Carte Blanche" à Michèle BOUHET : heureuse initiative car la soirée fut superbe !

D’abord, ce fut l’équipe de bénévoles du Festival qui nous chanta les louanges des artisans, passés et actuels, de cette longévité, puis Michèle Bouhet et ses complices Corine Pignoux et Najoua Darhouich nous contèrent leurs savoureuses histoires ponctuées par les extraordinaires mélopées du collectif d'artistes dirigé par Jakes Aymonino : "La Manufacture Verbale" de Gascogne. Ce groupe occitan parle, chante, bruite, murmure et s'amuse avec les mots ; la spécialité de ces chanteurs est d'improviser par rapport à l'histoire des lieux dans lesquels ils se produisent et par rapport aux gens qu'ils y rencontrent.

La vidéo ci-dessous est extraite de l’émission du 14 janvier 2014 de la 1ère télévision par Internet entièrement en langue occitane, ÒC télé, et qui fut lancée le 16 décembre 2013 ; elle – la vidéo – permet d’avoir un aperçu de l’étendue des possibilités vocales de ce groupe qui a ravi les spectateurs de La Passerelle.

L’un des chanteurs, Henri Marliangeas, nous offrit la chanson « Légende » dont le malicieux texte fut écrit par le dessinateur Jacques Faizant, célèbre pour ses vieilles dames qui parurent dans Paris-Match ; faute d'avoir trouvé ni la version d'Henri ni celle de Juliette, elle est interprétée ici par le duo « Quand même » qui semble installé près de Lille et le Pas de Calais (site : duoquandmeme.com).

Repost 0
Published by Y.M. - dans Divers
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 07:00

Celles et ceux qui sont allés à la Passerelle, dimanche 18 décembre dernier, écouter et voir ce spectacle n'ont pas été déçus : qualité des interprétations, de la mise en scène, des textes choisis... tout était à la hauteur de l'ambition affichée de militer pour que la condition féminine ne soit pas à la traîne des droits humains.

La chorale Chantons Liberté chante les idéaux de Justice, de Liberté et de Paix.
Dans ce nouveau spectacle les textes et chansons sont glanés sur les chemins de la condition féminine, des droits fondamentaux à la vie au respect, à la liberté des femmes de Molière à nos jours. Humour, gravité et tendresse sont au rendez-vous.

Chef de chœur et direction musicale, Françoise Bourgoin.
Metteur en scène, J-Marie Lévêque.
Accordéoniste, Bernard Rivalière.
Récitante, Claudine Roy comédienne (les Tréteaux du Riveau).

À voir et à revoir !

samedi 25 mars

à 20 heures 30

Salle Agora
Jaunay-Clan

#ELLES à Jaunay-Clan
Repost 0
Published by lacles - dans Divers
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 07:00

Créée en novembre 2016, l'association "Ciné-club Vallées du Clain" est aujourd'hui opérationnelle et propose un film par mois les mardi après-midi à 15 heures. Le baptème public eut lieu le mardi 21 février 2017 avec le dessin animé de Paul Grimaud et Jacques Prévert : "Le Roi et l'Oiseau".

Le film du mois de mars initialement prévu "Pas son genre" est passé sur FR3 le 20 février et a donc été remplacé par :

"Une vie toute neuve"
(2010)
de Ounie Lecomte

qui sera projeté mardi 28 mars 2017 à 15 heures.

À Séoul, en 1975, le père de Jinhee, 9 ans, prend une décision douloureuse. Il confie définitivement sa fille à un orphelinat tenu par des religieuses. La petite ne comprend pas cette situation. Comment son père a-t-il pu l'abandonner ? Elle en est persuadée, il va revenir. Déterminée à l'attendre, elle refuse de se nourrir et se cache dans un recoin de la cour. Au fil des jours, la fillette finit par admettre ce qui lui arrive. Résignée, elle saisit qu'elle n'a plus qu'à attendre son adoption. Le mystère autour de ce nouveau départ la fascine, mais la terrifie aussi. Elle sait qu'elle sera séparée à jamais de ceux qui constituaient sa famille. De même avec Sookhee, sa nouvelle amie de l'orphelinat...

Cliquez ici pour voir la bande annonce et une critique (Télérama)

Conditions d'accès :

Accueil billetterie ouvert dès 14h45 à La Passerelle (1 rue du stade).
Adhésion : 10 euros par an à l’association Ciné club Vallées du Clain.
Cotisation : 2€ par séance.

Adhésion possible sur place juste avant la séance (dès 14h30)
ou bien auprès de :
Nicole Cornilleau (2 rue du Clos des Plaids 86340 Nouaillé-Maupertuis).
Tarifs spéciaux : Invité 3€ par projection, maxi 2 invités par adhérent. 
Gratuité pour les moins de 5 ans.

Un ciné-club à "La Passerelle"
Repost 0
Published by Y.M. - dans Divers
commenter cet article
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 07:00

Poitiers-Jeunes avait bien fait les choses cet après-midi du mois de mars à l'occasion du Carnaval rétrofuturiste "Steampunk"(*). Déjà avec l'imposante fusée "PIQUETON 4" qui trônait majestueusement au milieu de la place de l'Hôtel de Ville et qui allait décoller à 19 heures 30 très exactement.

Mais il y avait aussi les machines à vapeur (steam), toutes plus délirantes les unes que les autres, qui, quand elles n'étaient pas trop encombrantes, défilèrent dans les rues étroites de la capitale pictavienne, accompagnées par une étrange cohorte tumultueuse de mécaniciens cuirassés, casqués, et affublés de lunettes qui n'étaient pas sans rappeler celles des chauffeurs et mécanos des locomotives à vapeur de la fin du XIXe et début du XXe siècle ; même Monsieur le Maire avait chaussé les siennes pour remettre la clé (ci-dessus) de sa ville aux jeunes carnavaliers qui allaient pouvoir, pendant quatre heures, répandre leurs confettis dans la cité livrée à la bonne humeur et à la musique.

Tout se déroula comme sur des roulettes et la fusée s'éleva à l'heure dite dans un fracas de pistons, de grincements, d'éclairs et de fumées. Toutes celles et tous ceux qui ont préparé et réalisé cette journée peuvent être contents, car il il a fait un soleil resplendissant… comment ça, il a bruiné tout l'après-midi ? Ah bon ? Vous êtes sûr ? Si vous le dites ! Moi, je n'ai vu que du soleil partout, et particulièrement dans les yeux des carnavalières et carnavaliers.

D'ailleurs, jugez par vous même :

Un peu moins de 30 minutes pour résumer 4 heures de d'amusements, danses, musiques…

(*) : Apparu dans les années 1980, le mouvement Steampunk imagine un monde futur à partir de la révolution industrielle du XIXème siècle. Ce futur alternatif est basé sur la technologie de la vapeur (“steam” en anglais) avec une vision anticonformiste (“punk“).

http://www3.poitiers-jeunes.com/carnaval2017/

Repost 0
Published by Y.M. - dans Divers
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 07:00

"Les réserves de substitution
pour l'irrigation agricole"

Jeudi 16 mars à 20 h aux Roches-Prémarie-Andillé
(Grande salle polyvalente du Clos)

 

Exposés introductifs :

Les enjeux économiques et agricoles des réserves de substitution :
   Michel GIRARD, ingénieur agricole

Les enjeux écologiques : Jean-Louis JOLLIVET, administrateur
   Vienne Nature

Table Ronde :

   Présentation et avis des participants : Élus, Confédération Paysanne,
   Vienne Agro Bio, U.F.C Que Choisir, Terre de Liens, Fédération de la
   Pêche de la Vienne.

Ci-dessous, un résumé de l'intervention de Monsieur Michel Girard

« Dans l'objectif d'un retour à l'équilibre entre prélèvements et ressources en eau, les volumes attribués pour l’irrigation sur le bassin du Clain devaient progressivement diminuer, de 34 millions de m3 en 2013 à 17 Mm3 en 2017. Un contrat passé entre l’Agence de l’eau Loire-Bretagne d’une part, la Chambre d’Agriculture et les irrigants maîtres d’ouvrage d’autre part, prévoyait la construction de 43 Réserves de substitution, ou "bassines", pour stocker 13 Mm3 d’eau en hiver.

Ce projet global de 43 bassines sur le bassin du Clain, c’est l’équivalent de 8 fois le barrage de Sivens dont le coût de l’aménagement avait été jugé très excessif au regard des intérêts attendus. En effet, stocker et pomper l’eau en hiver, pour de nouveau la pomper en été afin d’irriguer est tellement coûteux que les agriculteurs concernés, une minorité, sollicitent des subventions importantes : 44 M€ d’aides étaient envisagées en 2013, soit 61% des coûts. Mais ces coûts ont progressé depuis 2013, au total ils pourraient être de plus de 80 M€ et pour que l’opération soit jouable, les irrigants sollicitent 70% d’aides (voir ci-dessous des images de la construction de la bassine de Nouaillé).

Alors que les ressources publiques se font rares pour d’autres projets de la collectivité, consacrer de telles sommes pour produire du maïs est une aberration car c’est une production largement excédentaire, peu intensive en main d’œuvre, mais exigeante en engrais et pesticides. Par contre, pour un coût nettement inférieur, il serait possible d’accompagner les agriculteurs afin qu’ils remplacent le maïs, une culture d’été, par des cultures d’hiver moins exigeantes en eau (blé, colza, protéagineux, légumineuses…) ou par du tournesol, voire du "maïs population*". C’est ce volet accompagnement, totalement absent du programme, qui devrait être revalorisé en complément de Mesures Agro-Environnementales et Climatiques de la PAC.

De plus, les irrigants prennent de gros risques : subir des restrictions aux prélèvements en hiver (comme cette année), ne plus avoir le droit de prélever avec le changement climatique, subir l’accroissement des coûts de l’énergie… Un programme insoutenable ! »

* : "Les variétés population" sont constitués d'individus qui se multiplient en pollinisation libre tous différents, et contrairement aux hybrides, ils peuvent se ressemer d'une année sur l'autre. Elles contribuent donc à l'autonomie des agriculteurs (NDR).

Bassine de Nouaillé en cours de remplissage (décembre 2012)

Bassine de Nouaillé en cours de remplissage (décembre 2012)

Construction de la bassine de Nouaillé de mars 2011 à septembre 2012.

Construction de la bassine de Nouaillé de mars 2011 à septembre 2012.

Repost 0
Published by Michel Girard - dans Divers
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'ACLES
  • Le blog de l'ACLES
  • : Blog associatif de L'A.C.L.E.S. (Association Culture Loisirs Entente Sport) : Art & Créations, Banda, Cartonnage, Chorale, Collectionneurs, Informatique-Photo/Vidéo, Lectures-Plurielles, Poterie, Pouces-Verts, Randonnée-Pédestre, Sm'Art, Théâtre.
  • Contact

Recherche

Liens De Sites Amis